Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Profil diagnostique et évolutif du myélome multiple au Sénégal: étude monocentrique de 2005 à 2016

Introduction : les thérapeutiques innovantes du myélome multiple sont peu accessibles en Afrique subsaharienne. Le but de cette étude est de décrire les particularités diagnostiques et évolutives observées dans notre pratique de prise en charge des myélomateux. Méthodes : une étude rétrospective (2005 - 2016) descriptive à visée analytique, mené à l’hôpital Le Dantec (Sénégal) a concerné les myélomateux inclus selon les critères de l’International Myeloma Working Group(2003,2014). Résultats : Ont été colligés 136 dossiers (69 hommes, 67femmes) de patients d’âge moyen 59 ans ± 10,1 ans et qui ont un âge inférieur à 65 ans dans 69,1% des cas. Les signes révélateurs ont été des douleurs osseuses (96,3%), une insuffisance rénale (36,8%), une infection (23,5%), une fracture pathologique (17,6%), une compression médullaire (16,9%), et une hypercalcémie maligne (16,2%). L’isotype a été IgG dans 61,3% des cas et Kappa dans 65% des cas. Les malades ont été classés stade III (59,4%) et I-II (40,6%) de l’index staging system. Sous traitement conventionnel (Méphalan-Prédnisone : 67,6%, innovant : 5,9%), la survie médiane a été de 20 mois [1-78 mois]. La survie est meilleure, en l’absence de complications neurologiques, infectieuses et au score I-II de l’Index Staging System. Conclusion : dans notre étude, le myélome multiple est fréquemment diagnostiqué avant 65 ans, au stade de forte masse tumorale. La survie globale peut être améliorée par un dépistage précoce et un accès aux thérapeutiques adéquates.


Auteur(s) : Fall S, Dieng F, Diouf C, Djiba B, Ndao AC, Ndiaye FSD
Année de publication : 2017
Revue : Pan Afr Med J
Type : Article
Mise en ligne par : FALL Seynabou