Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Caractérisation physico-chimique et contamination métallique des eaux usées déversées au niveau de la baie de Hann (Dakar/Sénégal)

Dans ce travail, nous avons déterminé les paramètres physiques, chimiques et métalliques pour évaluer l’état de pollution de la baie de Hann. Cette baie est le réceptacle des eaux usées domestiques provenant du canal Est, qui traverse une bonne partie de la région de Dakar. Les échantillons ont été prélevés aux mois de mai et septembre. Les paramètres physiques (température, conductivité et pH) sont mesurés in situ à l’aide de l’appareil HANNA instruments pH/conductivity HI 98129. Les paramètres chimiques (chlorure (Cl-), fluorure (F-), nitrate (NO3-), phosphate (PO43-), potassium (K+), sulfate (SO42-) et (ammonium (NH4+)) et métalliques (chrome (Cr6+), fer (Fe) et zinc (Zn)) sont dosés en utilisant la méthode spectrophotométrique UV-visible à l’aide du Photomètre PF-11. La température, la conductivité et le pH mesurés ne dépassent pas les normes de rejet direct dans le milieu récepteur définies par l’Etat du Sénégal et ailleurs dans le monde. Cependant, l’étude temporelle, a montré, que la température comme le pH sont plus élevés au mois de septembre qu’en mai contrairement à la conductivité. Les résultats de mesures ont révélé la présence dans ce milieu d’anions (Cl-, F-, NO_3^- et SO_4^(2-)) et cations (Cr6+, Fe2+). Cependant les teneurs trouvées ne dépassent pas les normes internationales. Par contre les concentrations sont plus élevées au mois de mai qu’en septembre à l’exception du nitrate. Par contre les teneurs des composants tels que NH4+et PO43- sont nettement supérieures aux normes définies par la communauté scientifique. Ainsi, ce travail a permis de constater que la qualité des eaux de mer de la baie de Hann (région de Dakar) dépend de la nature des eaux de rejets déversées directement sans aucun traitement préalable.


Auteur(s) : Ibrahima DIAGNE, Momar NDIAYE, Birame NDIAYE, Cheikh Tidiane DIONE, Dame CISSE, Maoudo HANE et Abdoulaye DIOP
Pages : 462 - 472
Année de publication : 2018
Revue : Int. J. Biol. Chem. Sci.
N° de volume : 11(1)
Type : Article
Mise en ligne par : NDIAYE Momar