Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La cœliochirurgie dans les affections œso-gastro-duodénales au CHU A. Le Dantec de Dakar. Indications et résultats à propos de 113 patients

Introduction : Patients et méthodes : Résultats: Conclusion: L'objectif de notre étude était d'analyser les indications et les résultats de la coeliochirurgie dans les affections oesogastro- duodénales. Il s'agit d'une étude rétrospective portant sur 113 patients ayant bénéficié d'une coelioscopie pour des affections oesophagiennes et gastro-duodénales. Nous avons étudié les caractéristiques épidémiologiques des patients, les indications opératoires, les résultats fonctionnels, la morbidité et la mortalité des différentes techniques opératoires. Il s'agissait de 57 hommes et de 36 femmes âgés en moyenne de 35,6 ans (extrêmes : 17 et 70 ans). Les affections étaient représentées par 64 cas de sténose ulcéreuse du pylore (56,6%) ; 20 cas de perforation d'ulcère duodénal (17,7%) ; 15 cas de hernie hiatale symptomatique (13,3%) et par 14 cas d'achalasie (12,4%). Les gestes effectués étaient 64 cas de vagotomie tronculaire, 20 cas de suture de perforation d'ulcère duodénal avec épiplooplastie et toilette péritonéale, 15 cas de fundoplicature de Nissen-Rossetti et 14 cas de cardiomyotomie de Heller. Une artère hépatique gauche était présente chez 25 patients (22,2%). Les incidents opératoires étaient une blessure d'une artère hépatique gauche et une plaie de l'oesophage réparées respectivement par hémostase et par suture. La durée moyenne de la coelioscopie était de 84 minutes (extrêmes : 22 et 130 minutes). La conversion en laparotomie était survenue dans 6 cas (5,3%). La morbidité opératoire était de 4,4% et la mortalité de 0,8%. La durée moyenne d'hospitalisation était de 7 jours (extrêmes : 3 et 10 jours). Nous n'avons pas observé de récidive d'ulcère duodénal, ni de sténose pylorique itérative, ni de récidive de hernie hiatale, ni de dysphagie. La coeliochirurgie confère de bons résultats fonctionnels et anatomiques dans les affections oeso-gastro-duodénales non tumorales. La sténose ulcéreuse du pylore, la perforation d'ulcère duodénal, l'achalasie et la hernie hiatale avec reflux gastrooesophagien rebelle au traitement médical constituent de bonnes indications de cette technique innovante.


Auteur(s) : O KA, AO TOURE, I KA, M CISSE, I KONATE, M DIENG, A DIOP, ML FOBA, ISS SARR, A DIA, CT TOURE
Pages : 1421 - 1425
Année de publication : 2013
Revue : Journal Africain de Chirurgie Digestive
N° de volume : volume 13, numéro 1
Type : Article
Mise en ligne par : KA Ousmane