Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La séquence Paléolithique de la vallée de la Falémé

Les travaux menés sur les sites datés de l’Acheuléen (Ravin blanc 4) et du Moustérien (Missira III et Toumboura III) dans la vallée de la Falémé au Sénégal oriental, montrent deux profils techno-typologiques distincts. D’un point de vue technologique, le site Acheuléen du Ravin blanc 4 se rapproche davantage des chaînes opératoires de production de grands éclats, qui se trouvent associer à la production de grands bifaces. Au moment où, les complexes moustériens du pléistocène moyen des sites de Missira III et de Toumboura III, se distinguent nettement du Middle Stone Age connu à partir de 70 ka dans la Vallée de la Falémé, par le façonnage soigné de petites pointes bifaciales. Les résultats acquis témoignent de la continuité du peuplement dans la vallée de la Falémé depuis les plus anciennes occurrences humaines du Early Stone Age sur le site du Ravin Blanc 4, qui par endroit peuvent être associées à un débitage d’affinité Levallois bien développé. Dans ce continuum, les secteurs de Missira III et Toumboura III, déjà bien connus et documentés pour le Pléistocène moyen, confirment désormais des sites stratifiés du Middle Stone Age, riches en industries lithiques bifaciales. Les sites du Ravin Blanc 4, de Missira III et Toumboura III, constituent avec certitude des références pour l’Afrique de l’Ouest, dans la recherche des dynamiques de peuplement ancien.


Auteur(s) : Katja Douze, Matar NDIAYE, Michel Rasse, Maria Lorenzo Martinez
Pages : 169-189
Année de publication : 2018
Revue : Schweizerisch-Liechtensteinische Stiftung für archäologische Forschungen im Ausland, SLSA.
N° de volume : n°20
Type : Article
Mise en ligne par : NDIAYE Matar