Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

. Résultats comparés entre les sites rétro et pré-musculaires dans la cure des éventrations de la paroi antérolatérale de l’abdomen au CHU Le Dantec de Dakar

Buts : rapporter les résultats comparés entre les sites pré et rétro musculaire dans les cures d’éventrations. Patients et méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur 36 mois (juin 2006-juin 2009), comprenant deux groupes de 20 patients ayant bénéficié d’une cure d’éventration par mise en place de prothèse au Service de Chirurgie Générale de l’Hôpital Aristide Le Dantec. Ont été inclus dans l’étude deux groupes de patients : Le GI qui représentaient les patients qui avaient une implantation pré-musculo-aponévrotique de la prothèse. Le GII qui avaient une implantation rétro-musculaire pré-faciale de la prothèse. Ont été exclus de l’étude, les dossiers inexploitables, les éventrations étranglées. Vingt patients (20) ont été recrutés dans chaque groupe. Le sex-ratio était de 0,17 pour le GI et de 0,54 pour le GII. L’âge moyen au GI était de 43,7ans (18-72ans) et de 54,7ans (28-78ans) dans le GII. Les paramètres étudiés étaient les caractéristiques des éventrations (siège, type, taille), les données opératoires (durée d’intervention, la fixation) et les résultats du suivi opératoire (durée hospitalisation, morbidité et mortalité). Résultats : les éventrations étaient de siège médian dans 95 % des cas dans le GI et de 85% dans le GII. Elles étaient primaires dans 85 % dans le GI et 70% dans le GII. Elles étaient de grande et moyenne taille dans la majorité des 2 groupes. La durée moyenne d’intervention était de 60mn pour le GI et de 125mn pour le GII. Au niveau du GI, le nombre de points moyen utilisé était de 13,1 points avec des extrêmes de 10 et 16 points. Au niveau du GII, le nombre de points moyen utilisé pour la fixation d’une seule prothèse était de 13,4 points avec des extrêmes de 8 et de 20 points. La durée d’hospitalisation moyenne était de 9,9 jours avec des extrêmes de 5 jours et de 24 jours au niveau du GI et de 7 jours avec des extrêmes de 4 jours et de 13 jours au niveau du GII. La morbidité était de 40% au niveau du GI et de 5% au GII représentée. La mortalité opératoire, dans les 2 groupes, était nulle. Conclusion : le site rétro musculaire donne le moins de complications pariétales et un taux de récidive identique par rapport au site pré musculaire.


Auteur(s) : Cissé M, Konaté I, Tendeng J, Kâ O, Dieng M, Dia A, Touré CT
Pages : 33-36
Année de publication : 2011
Revue : Bulletin Médical d’Owendo
N° de volume : volume 13 numéro 37
Type : Article
Mise en ligne par : KA Ousmane