Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Traitement chirurgical de l’adénocarcinome gastrique au CHU de Dakar 1995 à 2005

But: L’objectif était d’évaluer et de rapporter les résultats de notre expérience dans le traitement de l’adénocarcinome gastrique. Patients et méthode: De janvier 1995 à décembre 2005, 271 patients ont été pris en charge dans le service pour suspicion de tumeur gastrique. Tous les patients ayant eu une confirmation histologique de cancer, de type adénocarcinome, ont été inclus dans cette étude. Ainsi, 136 (50,1%) patients ont été inclus et font l’objet de cette présente étude rétrospective. Il s’agissait de 77 (56,6%) hommes et de 59 (43,4%) femmes avec un âge moyen de 55,2 ± 14,3 ans. Résultats: Le taux d’opérabilité était de 96,3%, le taux de résécabilité de 42%, et le taux de gastro-jéjunostomies de 51,2%. La gastrectomie des 4/5 était l’intervention d’exérèse la plus réalisée, 58,2% des cas de résection. Lors de la gastrectomie, un curage ganglionnaire était associé dans 67,2% des cas soit un taux de résection curative de 28,2%. Le curage ganglionnaire était de type D1 (54%) et de type «1,5» (46%). La mortalité opératoire globale était de 22,1% et la mortalité après gastrectomie de 3,6%. La morbidité était de 12,9%. Le taux de survie à 5 ans après gastrectomie était de 21,8% et de 32,4% après résection curative. Conclusion: Le taux de résection curative reste relativement faible lié au stade avancé de la maladie au moment du diagnostic. Cependant, le taux de survie à 5 ans après gastrectomie curative est assez encourageant. Et nous conforte dans le choix de réaliser un curage de type «1,5» associé à la gastrectomie sub-totale chaque fois que de besoin.


Auteur(s) : M Dieng, TJ Savadogo, O Kâ, I Konaté, M Cissé, P Manyancka Ma Nyemb, B Fall, A Dia, CT Touré
Pages : 1059 - 1062
Année de publication : 2010
Revue : Journal Africain de Chirurgie Digestive
N° de volume : Volume 10 numéro 2
Type : Article
Mise en ligne par : KA Ousmane