Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Manipulation et causes d'échecs des restaurations aux composites: Enquête auprès des praticiens du département de Dakar.

Introduction : Au Sénégal, la demande en restaurations aux résines composites est relativement élevée. Cependant, les données sur les connaissances et les causes d’échecs des restaurations aux composites sont rares. Objectif : Evaluer la manipulation et les causes d’échecs des restaurations aux composites auprès des praticiens du département de Dakar Matériel et méthodes : Une enquête sous forme d’un questionnaire auto-administré a été menée auprès de tous les praticiens du département de Dakar (privé, public et parapublic) recensés à partir des listes fournies par l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes du Sénégal et le Ministère de la Santé Publique et de l’Action Sociale et qui ont accepté d’y participer. Résultats : Sur un total de 165 fiches d’enquête distri- buées, 121 ont été récupérées soit un taux de participation de 73,3 %. Nos résultats ont montré que 67,8% des praticiens sont de sexe masculin et que 53,8% des praticiens étaient du secteur privé. Concernant la manipulation des résines composites, 98,3% des praticiens les utilisent. Les moyens d’isolement étaient constitués par les rouleaux de coton asso- ciés à un système d’aspiration (56,3%) et par la digue (1,7%). Quant à la conservation des adhésifs et composites, 15,1% des praticiens ne respectent pas les consignes des fabricants et les stockent à l’air libre. Le délai de constat des échecs est compris entre 0 et 2 ans (65,3%). Les causes d’échecsdes restaurations ont été répertoriées et étaient liées au patient, au praticien ou au matériel. Conclusion : Globalement, les habitudes nocives du patient (67,8%), le non-respect du protocole (56,2%), et la défaillance du matériel à photopolymériser (49,9%) sont entre autres les principales causes d’échecs répertoriées. Mots-clés :restaurations aux coMposites, Manipulation, causes d’échecs, départeMent de dakar.


Auteur(s) : Sarr M, Leye-Benoist F, Faye F, Aidara AW, Bane K, Kouadio KG, Kane AW.
Pages : 20-26
Année de publication : 2014
Revue : COSA-CMF
N° de volume : 21 (1)
Type : Article
Mise en ligne par : SARR Mouhamed