Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

l'enseignement arabo-islamique public et privé au Sénégal : des origines à 1960 le cas du Baol, du Cayor et du Saloum

Cette recherche met en évidence les provinces qui se sont positionnées comme centre d’enseignement arabo-islamique dès l’introduction de l’islam au Sénégal, devant participer à la formation des musulmans et à la propagation de la nouvelle religion dans tout le pays. Elle a mis en relief les rôles des différents centres d’enseignement de ces provinces dans l’éducation et la formation des élèves coraniques qui seront les porte-étendards de l’Islam. Ces foyers ont joué un rôle primordial dans l’islamisation des peuples. A regarder de plus près la liste des éminentes personnalités religieuse formées sur le plan intellectuel et spirituel à partir de ces centres, on se rend compte de l’utilité de cette forme d’enseignement qui a réussi à faire échouer le projet d’assimilation du colonisateur porté par son école et sa langue. Cet enseignement islamique a formé des érudits qui ont produit des œuvres de haute facture intellectuelle. Ces écoles ont aussi favorisé un brassage ethnique, et culturel très poussé entre les différents peuples. Cependant la faiblesse du niveau de certains marabouts a impacté négativement sur le temps de mémorisation du Coran de beaucoup d’apprenants


Auteur(s) : DRAME, Djim ; SYLLA, Khadim, MBAYE, Baye I.
Pages : 23-62
Année de publication : 2014
Revue : Revue d'études arabes et islamiques
N° de volume : 2
Type : Article
Statut Editorial : Avec comité de lecture
Mise en ligne par : DRAME Djim