Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Regards croisés sur la charte de Kurukan Fuga et la Déclaration universelle des droits de l’Homme

Afin de rompre avec tous les esprits chagrins qui attachent à l'Afrique une méconnaissance des droits humains sur toutes ses formes dans son histoire, la recherche d'un corpus juris humaniste strictement africain à comparer à un instrument-type de protection des droits de l'Homme était un impératif. C'est ainsi qu'en fouillant sept cent quatre-vingt ans en arrière, le choix fut porté sur la Charte de Kurukan Fuga, élaborée en 1236 (Empire du Mandé), mais gardant toujours des qualités exceptionnelles aujourd'hui perçues comme incontournables en matière de droits humains, et comparée à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 choisie parce qu'étant « universelle ». D'ailleurs, le regard croisé effectué tout au long de l'étude permet de voir que les deux textes, bien qu'ayant été émis à un intervalle d'années conséquent, se rejoignent sur plusieurs points, mais, sur d'autres, la Charte de Kurukan Fuga rompe avec la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Ce qui prouve que l'Afrique, en matière de Droits Humains, a une position à envier mais surtout un texte à s'approprier...


Auteur(s) : Thierno Amadou NDIOGOU
Pages : 39-63
Année de publication : 2016
Revue : Les sciences sociales au Sénégal : Mise à l’épreuve et nouvelles perspectives
N° de volume : 1
Type : Article
Statut Editorial : indépendante
Mise en ligne par : NDIOGOU Thierno Amadou