Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Poids économique de la dépigmentation artificielle sur le revenu des ménages d'Afrique subsaharienne : cas du Sénégal

Introduction. La de´pigmentation artificielle est re´pandue dans les pays d’Afrique subsaharienne, et notamment au Se´ne´gal, ou` elle concerne dans certaines villes jusqu’a` 67 % de la population fe´minine. Si les conse´quences me´dicales et les de´terminants sociaux du phe´nome`ne sont documente´s, son couˆt est mal cerne´. Aussi ce travail vise-t-il a` e´valuer le poids e´conomique de la de´pigmentation sur le revenu des femmes. Me´thodologie. Une enqueˆte transversale, quantitative et descriptive e´tait mene´e du 7 octobre au 8 novembre 2010 sur des femmes suivies dans un service dermatologique de re´fe´rence. Les couˆts directs (produits de´pigmentants) et indirects (frais de transport, ticket mode´rateur, traitement des complications dermatologiques) e´taient calcule´s. Les pre´judices sociaux (pretium doloris, notamment en rapport avec le pre´judice esthe´tique) e´taient appre´cie´s. Re´sultats. Soixante-cinq femmes ont e´te´ e´tudie´es ; l’aˆge moyen e´tait de 33 ans ; 26 % e´taient non scolarise´es. Les commerc¸antes repre´- sentaient 52 % de ce groupe, les me´nage`res 29 %, les fonctionnaires 9 %, les e´tudiantes et e´le`ves 5 %. La dure´e moyenne d’utilisation des traitements de´pigmentants e´tait de neuf ans, et l’aˆge moyen de de´but de 23 ans. La plupart (80 %) avaient un revenu modeste (<100 000 francs CFA [FCFA] ou 204 dollars ame´ricains [$US]). Les revenus mensuels totaux des femmes e´taient de 5 675 000 FCFA (11 582 $US). Le couˆt mensuel total de cette pratique e´tait de 1 081 658 FCFA (2 207 $US) soit un poids e´conomique de la de´pigmentation artificielle de 19 % des revenus de ces femmes. Le pretium esthe´tique e´tait qualifie´ de moyen (20 %) et d’important (22 % des cas). Conclusion. Cette e´tude ouvre des perspectives d’e´tudes comple´mentaires des couˆts intangibles de la de´pigmentation et une sensibilisation sur les complications et les pre´judices sociaux induits


Auteur(s) : Diongue M.1, Ndiaye P.1, Douzima P.-M.1, Seck M.2, Seck I.1, Faye A.1, Diagne M.-C.1, Leye M.-M.-M.1, Niang K.1, Tal A.-D.1
Année de publication : 2013
Revue : Me´decine et Sante´ Tropicales 2013 ; 23 : 308-312
Type : Article
Mise en ligne par : DIAGNE Maty