Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Revascularisation pour Ischémie critique du membre inférieur Etude prospective A propos de 20 cas à Dakar

Introduction : L’ischémie critique est définie par une douleur chronique de décubitus isolée ou associée à des ulcères ou une gangrène du pied évoluant depuis plus de deux semaines, en rapport avec une artériopathie oblité- rante objective. Elle est rare en Afrique. Nous rapportons le cas de 20 patients qui ont bénéficié d’une revascularisation pour ischémie critique du membre inférieur en étudiant les aspects épidémiologiques, cli- niques, paracliniques, thérapeutiques ainsi que le devenir des patients. Matériel et Méthodes : Il s’agit d’une étude prospective (Avril 2006 et Août 2007) portant sur 20 patients. Pour un âge moyen de 74 ans (53-97 ans) avec un sexe ratio de à 0,33, la durée moyenne d’évolution était de 3,7 mois (15 jours - 12 mois). La douleur (75%) et la nécrose d’un orteil étaient les principaux motifs de consultation. L’échographie Doppler artérielle objectivait une prédomi- nance des lésions distales avec une répartition sensiblement égale aux deux membres inférieurs. La pression artérielle moyenne à la cheville était de 37,7 mmHg (0-60 mmHg) et 65% avaient une pression infé- rieure à 50 mmHg. L’index de pression systolique moyen (IPS) était de 0,20 (0-0,6). L’angiographie objectivait à l’étage aortoiliaque des lésions classées TASC A, TASC C et TASC D dans 5% chacun ; à l’étage fémoropoplité, 70% étaient TASC B, 10% TASC D et 5% TASC C. Le reste des patients avait une atteinte distale isolée. La revascularisa- tion a fait appel à un pontage fémoropoplité par veine saphène interne (30%), prothèse (30%), un pontage fémoro distal (15%) et un endartériectomie associéé ou non à un patch (25%). Résultats : La mortalité hospitalière (10%) était due à un accident vasculaire cérébral (50%), un choc septique (33%) et un infarctus du myocarde (17%). Le délai moyen de dis- parition de la douleur était de 7 jours pour 29 jours d’hos- pitalisation. Le délai moyen de cicatrisation du pied était de 180 jours. Les taux de perméabilité, de sauvetage de membre et de survie à 6 mois étaient respectivement de 76%, 46%, 76%. Conclusion : L’ischémie critique est la phase ultime de la maladie artérielle occlusive notamment l’athérosclérose qui en est la cause principale. L’objectif de sa prise en charge reste au plan pronostic à réduire le taux d’amputation qui reste élevée.


Auteur(s) : P.S. BA, A.G. CISS, O. DIARRA, A. NDIAYE, P.A. DIENG, G. CISSE, S.A. BEYE, M. NDIAYE
Pages : 36-43
Année de publication : 2010
Revue : ANGÉIOLOGIE
N° de volume : 62
Type : Article
Statut Editorial : article original
Mise en ligne par : BA Papa Salmane