Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Niveau de contamination au Cadmium de céphalopodes et mollusques bivalves du littoral mauritanien et risqué sur la santé

Les produits halieutiques couvrent une bonne partie des besoins des humains en protéines animales. Cependant l’existence d’intoxication liée à la consommation de certains produits de pêche rend nécessaire leur contrôle qualité. C’est dans cette perspective que le cadmium qui est un métal problématique du littoral mauritanien, non essentiel et toxique a été étudié au niveau des mollusques bivalves et des céphalopodes, espèces commercialement très exploitées. Les concentrations de cadmium ont été déterminées par spectrophotomètre d’absorption atomique dans le but d’évaluer l’état de salubrité de ces produits destinés à la consommation humaine. Avec une concentration moyenne de 0,86 ± 0,24 mg/kg ; 47% des espèces de mollusques bivalves ont des teneurs qui dépassent la norme européenne de 1 mg/kg, par contre, on note chez les céphalopodes une concentration moyenne de 0,50 ± 0,27 mg/kg avec 10% des espèces qui dépassent la limite réglementaire fixée à 1 mg/kg. Il est apparu que les teneurs les plus élevées sont notées au Nord probablement due au courant des Canaries riche en cadmium. De plus, cette étude montre que la consommation de 100 g par semaine des huîtres venant du Nord représente une contribution de 65% de la DHT (Dose Hebdomadaire Tolérable) chez un adulte de 70 kg et de 130% chez un enfant de 35kg constituant ainsi un risque potentiel d’intoxication au cadmium chez les gros consommateurs en particulier chez les enfants.


Auteur(s) : DIOP C, CABAL M, TOURE A, DIOP M, E OULD AHMED, M FALL, OULD MAHMOUD MS, DIOUF A
Pages : 59-64
Année de publication : 2013
Revue : Médecine d’Afrique Noire.
N° de volume : 60(2)
Type : Article
Mise en ligne par : TOURE Aminata