Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La ligature élastique des varices oesophagiennes à Dakar (Sénégal)

Une e´tude pre´liminaire dans le centre d’endoscopie digestive de l’hoˆpital Aristide-Le- Dantec de Dakar [3] a de´montre´ la faisabilite´ et l’efficacite´ du traitement endoscopique par ligature de varices oesophagiennes. L’objectif de cette e´tude e´tait d’e´valuer cette technique dans la prise en charge des patients rec¸us pour he´morragie digestive haute par rupture de varices oesophagiennes. Elle a e ´te´ mene´e dans le centre d’endoscopie digestive du CHU Aristide-Le-Dantec de Dakar. Patients et me´thode. E´tude couvrant la pe´riode de juillet 2005 a` janvier 2010. E´ tait inclus tout patient pre ´ sentant une he´morragie digestive haute par rupture de varices oesophagiennes. Re´sultats. 140 patients a ˆ ge ´ s de 36 ans en moyenne (16-75 ans) ont e ´ te ´ inclus, 93 hommes et 47 femmes, soit un sex-ratio de 1,98. Les patients pre´sentaient au moins un signe d’hypertension portale dans 72 % des cas. L’endoscopie digestive haute a mis en e ´ vidence des varices oesophagiennes grade III chez 75,7 % des patients. L’hypertension portale e ´ tait d’origine cirrhotique dans 94,3 % des cas. La cirrhose e ´ tait d’origine virale B chez 52 patients (37,1 %). Les varices ont e ´te´ e´radique´es chez 64 patients (45,7 %). Le nombre moyen de se´ances pour l’e ´ radication primaire e ´tait de 2 (2-4 se´ances) pour les varices grade II et de 3,4 (3-8) pour les grade III. Le nombre moyen d’e ´lastiques pose ´ s par se ´ ance e ´ tait de 5,1 (2-6) pour les grade II et de 5,6 (2-10) pour les grade III. L’intervalle moyen entre les se ´ ances e ´tait de 4 semaines (3- 12). Il y avait une re ´ cidive des varices dans 10 % des cas a` 3 mois, et dans 5,7 % des cas a` 6 mois apre`s e ´ radication. Huit patients (5,7 %) ont rapporte ´ une re ´ cidive he ´ morragique avant e ´radicationcomple`te et quatre en sont de ´ce´de´s (2,8 %). Conclusion. La ligature des varices oesophagiennes est uneme ´thode efficace d’he ´ mostase et de pre´vention secondaire des he ´ morragies variqueuses au Se ´ne´gal.


Auteur(s) : Basse`ne M.L.1, Diouf M.L.1, Dia D.1, Mbengue M.1, Halim A.1, Diallo S.1, Thioubou M.A. 1 , Cisse ´ M.M. 2
Pages : 166, 169
Année de publication : 2012
Revue : Me´decine et Sante´ Tropicales
N° de volume : 22
Type : Article
Mise en ligne par : DIA Daouda