Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Méningo encéphalite à Morganella morganii : à propos d’un cas.

Morganella morganii est une bactérie à Gram négatif pouvant être à l’origine d’infections opportunistes chez les personnes immunodéprimées. Elle infecte habituellement les appareils urinaires, gastro-intestinal, cutané-phanérien et les tissus mous. L’atteinte du système nerveux est rare. Nous rapportons les éléments cliniques et paracliniques du premier cas de méningo-encéphalite à M.morganii diagnostiquée au Sénégal. Un garçon de 12 ans a été hospitalisé pour une méningo-encéphalite aigue. Le scanner cérébral. Le scanner cérébral était normal et l’analyse du liquide céphalorachidien avait mis en évidence des anomalies cytologiques et biochimiques ainsi que la présence de Morganella morganii. Les sérologies VIH et syphilitique étaient négatives et le taux de lymphocytes CD4 était de 354/mm3. Un traitement de 6 semaines par céfotaxime associé à la gentamicine a été efficace. L’issue de l’infection dépend de nombreux facteurs, tels que la rapidité de mise en œuvre et la qualité du traitement, la virulence du germe et l’état immunitaire du patient.


Auteur(s) : M. Ndiaye, M.S. Sene, A.D. Sow, L.B. Seck, T. Coulibaly, N.S. Diagne, K. Toure, A.G. Diop, M.M. Ndiaye.
Année de publication : 2010
Revue : Bulletin de la societe de pathologie exotique
Type : Article
Mise en ligne par : DIOP Marième Soda