Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Problématique des transferts néonatals dans la région de Dakar (Sénégal)

Résumé Objectif : Apprécier les conditions de transfert médical des nouveau-nés malades dans la région de Dakar. Méthodologie : Il s’agissait d’une étude prospective, trans- versale et analytique, menée entre août 2013 et janvier 2014, intéressant les cas de transfert néonatal, dans huit centres de santé périphériques (et leurs postes de santé de responsabi- lité) et trois services de néonatologie de référence de niveau III, dans la région de Dakar (Sénégal). Pour chaque transfert étaient recueillis les aspects sociodémographiques, les don- nées périnatales, la nature des soins prétransfert, les condi- tions et la durée du transfert ainsi que l’évolution des nouveau-nés. L’analyse des données a été réalisée avec SPSS 21. Résultats : Au total, 130 cas de transfert néonatal ont été documentés. Le transfert était fait des structures périphé- riques vers les hôpitaux de niveau III dans 99 cas (76,1 %) et entre structures de référence dans 31 cas (23,8 %). Il y avait une prédominance masculine (sex-ratio : 1,6). L’âge moyen au moment du transfert était de 72 heures (1 heure à 28 jours de vie), et les transferts précoces avant 48 heures (68 cas) représentaient 52,3 %. Les structures d’accueil n’avaient été avisées que dans 26,9 % des cas. Les princi- paux motifs de transfert étaient le sepsis (35,4 %), la détresse respiratoire (33,8 %), le faible poids de naissance (FPN) [33,1 %]. En prétransfert, 37,7 % des nouveau-nés n’avaient reçu aucun soin ; 39,2 % avaient été réanimés. L’ambulance n’était utilisée que dans 30 % des cas, le taxi urbain était le moyen de transport le plus utilisé (45,4 %). Il n’y avait pas d’accompagnement par un personnel de santé dans 72,3 % des cas. Le délai moyen avant admission dans une structure de référence était de 3 heures et 30 minutes (maximum de trois jours). Durant le transport, plus de la moitié des nouveau-nés (53,8 %) avaient visité au moins deux structu- res de référence. À l’arrivée, trois nouveau-nés étaient décé- dés, six étaient en arrêt cardiorespiratoire. Une hypothermie était notée chez 33,8 % des nouveau-nés et une hypoglycé- mie chez 23,8 %. La mortalité parmi les nouveau-nés trans- férés était de 22,3 % (29 décès). Conclusion : Les transferts néonatals se déroulent dans de mauvaises conditions dans la région de Dakar. L’organisa- tion d’un système de transport néonatal efficace, articulé autour de réseaux régionaux de périnatalité, est une priorité pour tout le Sénégal. Mots clés Nouveau-né · Transfert néonatal · Dakar


Auteur(s) : P.M. Faye , Y.J. Dieng, N.R. Diagne-Guèye, M. Guèye , A. Bâ , M.A. Seck , · M. Fattah , N.F. Sow , A. Thiongane , · I. Basse , A.L. Fall , S. Diouf
Année de publication : 2016
Revue : Rev. Méd. Périnat.
Type : Article
Mise en ligne par : FAYE Papa Moctar