Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Asphyxie du nouveau-né à terme : aspects épidémiologiques et facteurs pronostiques au service de néonatologie du Centre Hospitalier Abass Ndao de Dakar, Sénégal

Objectif : Etudier les aspects épidémiologiques et les facteurs pronostiques de l’asphyxie du nouveau-né à terme au Service de Néonatologie du Centre Hospitalier Abass Ndao de Dakar. Matériel et méthode : Il s'agissait d'une étude rétrospective de dossiers de nouveau-nés admis du 1er Juin 2009 au 31 Mai 2011 dans le service pour asphyxie. Les critères d’asphyxie étaient l’absence de respiration (ou absence de cri) à la naissance, un score d’Apgar inférieur à 7 à la 5ème minute et la pratique de manoeuvres de réanimation avancées à la naissance. Nous avions exclu de notre étude les nouveau-nés prématurés et les post-termes, les nouveau-nés porteurs de malformation sévère, les dossiers incomplets ou inexploitables. Les données étaient recueillies à l’aide d’un questionnaire sur la base des dossiers des nouveau-nés hospitalisés. Les données étaient saisies et analysées respectivement à l’aide des logiciels Microsoft Excel 2007 et SPSS 16.0. La comparaison des données qualitatives (proportions) était effectuée avec le test de Khi2, et les différences étaient jugées significatives pour un seuil de p inférieur à 0,05. Résultats : Au total, 206 nouveau-nés étaient admis pour asphyxie néonatale sur un total de 2312 hospitalisés, soit une prévalence de 8,9%. Le taux de mortalité des nouveau-nés atteints d’asphyxie néonatale était de 35,4%, soit 12,4% de l’ensemble des décès enregistrés dans le service. La quasi totalité des décès (95,9%) étaient survenus durant la 1ère semaine d’hospitalisation. Trois facteurs étaient significativement associés au décès : il s’agissait du mode d’accouchement par voie basse non instrumentale (p=0,01), de l’infection maternelle (p=0,008) et du faible poids de naissance (p= 0,02). Un suivi hospitalier au-delà de 7 jours était plutôt associé à une réduction de la mortalité (p= 0,001). Conclusion : La prévention de l’asphyxie et de ses complications dépend des compétences et des capacités de l’équipe obstétrico-pédiatrique à identifier les facteurs de risque et à anticiper sur les besoins de réanimation à la naissance.


Auteur(s) : Diallo D, Guèye M, Guèye NR, Faye PM, Sylla A, Diouf CS, Boiro D, Bâ A, Dème- ly I, Moreau JC, Ndiaye O.
Pages : 41-45
Année de publication : 2013
Revue : Journal de la SAGO
N° de volume : vol. 14, n°2
Type : Article
Mise en ligne par : DEME Indou