Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Problématique des anéjaculations psychogènes au Sénégal : à propos de 4 cas

Au Sénégal, les troubles sexuels posent un réel problème de diagnostic et surtout de prise en charge, en rapport avec le manque d’informations des patients, les tabous sexuels et la rareté supposée de ces affections. Des patients présentant une anéjaculation sans étiologie organique ou iatrogène ont été adressés au service de psychiatrie en consultation de soutien psychologique. Les entretiens réalisés ont permis de déceler des facteurs psychosociaux communs par rapport aux circonstances précédant et entretenant l’anéjaculation psychogène. Le premier facteur commun est la précocité des relations sexuelles avant la puberté chez tous les patients. Par ailleurs, nous avons noté la crainte d’un inceste éventuel avec un sentiment de culpabilité, et une certaine valorisation de l’anéjaculation par les partenaires qui pourraient être des facteurs intervenant dans le renforcement du trouble. La mise à disposition d’un espace d’écoute associé à des réaménagements s’inspirant de l’approche cognitivocomportementale a pu apporter un soulagement aux patients.


Auteur(s) : A. Sylla · N.-D. Ndiaye-Ndongo · L. Fall · S.M. Guèye · M. Guèye
Pages : 112-115
Année de publication : 2012
Revue : Andrologie
N° de volume : 22
Type : Article
Mise en ligne par : SYLLA Aïda