Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La flore des systèmes agropastoraux de la Basse Casamance (Sénégal) : cas de la communauté rurale de Mlomp

Ce travail constitue une première étude de la flore des systèmes agropastoraux dans la communauté rurale de Mlomp. Cette étude est réalisée par la méthode des relevés phytosociologiques. Elle a été entreprise pour déterminer la structure de la flore (spectres taxonomique, biologique et chorologique) et l’influence du système d’exploitation des terres sur la flore. Les résultats indiquent que cette flore globale est constituée de 158 espèces réparties dans 91 genres et 37 familles. Dans cette flore, 6 Familles principales regroupent plus de 3/5 (62,66%) des espèces : les Poaceae (26,6%), les Fabaceae (12,02%), les Cyperaceae (6,96%), les Malvaceae (6,96%), les Convolvulaceae (5,06%) et les Rubiaceae (5,06%). Cette flore est caractérisée par une prédominance des thérophytes (77,21%) avec toutefois la présence de phanérophytes (9,49%), d’hémicrytophytes (7,6%), de géophytes (4,43%) et de chaméphytes (1,27%). Cette flore est composée, pour l’essentiel, d’espèces africaines (53,2%), pantropicales (26,58%) et d’espèces afro-asiatiques (6,96%). La flore des pâturages est plus diversifiée que celle des écosystèmes cultivés. Par contre, le système d’exploitation n’influe pas fortement sur les spectres biologique et chorologique


Auteur(s) : BASSENE C. , MBAYE M.S., CAMARA A.A., KANE A., GUEYE M., SYLLA S.N., SAMBOU B. et NOBA K.
Pages : 2258-2273
Année de publication : 2014
Revue : Int. J. Biol. Chem. Sci.
N° de volume : I8(5)
Type : Article
Mise en ligne par : MBAYE Mame Samba