Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« Forme et signification du Kassak : de « l’indicibilité » de l’expérience initiatique à la re-création de la matrice relationnelle »

Produit complexe de l’évolution de la société, l’identité culturelle, en un mot la culture à travers ses valeurs fondamentales, a toujours été transmise aux générations par le biais de cérémonies initiatiques comme le kasak, le ndut ou le futamp respectivement en milieu wolof, seereer et joola. Mais, aujourd’hui, avec le recul historique, l’on admet, en se situant à l’intérieur du cadre d’analyse sociologique, que les sociétés, face à la force du changement et sous le rapport de la tradition et de la modernité, vivent une crise référentielle multiforme aiguë, voire anomique. Nous envisageons, dans cet article, d’une part, mettre en exergue la pertinence et l’opérationnalité des cadres communautaires de la socialisation, en revisitant l’ingénierie pédagogique traditionnelle de la circoncision et de son processus initiatique et, d’autre part, montrer qu’au-delà de l’expérience initiatique, il s’agit de la refondation des conditions de reproduction des relations sociales.


Auteur(s) : Mouhamed Moustapha Dieye
Pages : pp. 23-43.
Année de publication : 2008
Revue : Annales de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar
N° de volume : n°38/B
Type : Article
Mise en ligne par : DIEYE Mouhamed Moustapha