Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Néphropathie lupique chez les sujets génétiquement pigmentés vivant au Sénégal : à propos de quarante-trois cas

Cette e´tude a e´te´ entreprise avec comme objectif de conna?ˆtre la pre´valence de la ne´phropathie lupique et de de´terminer ses diffe´rents aspects. Patients et me´thodes. Il s’agissait d’une e´tude re´trospective sur dix ans, allant de 1999 a` 2009, re´alise´e dans les services de ne´phrologie du CHU Aristide-Le-Dantec. Re´sultats. Quarante-trois patients ont participe´ a` l’e´tude avec une pre´valence de la ne´phropathie lupique de 72 %. L’aˆge moyen des patients e´tait de 32,9 ans avec quarante femmes et trois hommes soit un sex-ratio de 0,075. Chez 28 % des patients la ne´phropathie lupique avait re´ve´le´ la maladie. La prote´inurie moyenne e´tait de 2,01 g/j. La fonction re´nale e´tait alte´re´e chez dixsept patients. Vingt-six patients avaient be´ne´ficie´ d’une ponction biopsie re´nale. Elle retrouvait classe II dans deux cas, classe IV dans dix cas, classe V dans douze cas. Quinze patients avaient be´ne´ficie´ d’une association cortico?¨des + immunosuppresseurs. Quatre de´ce`s ont e´te´ note´s dans notre e´tude, secondaires a` l’activite´ de la maladie lupique (un cas), aux complications de l’insuffisance re´nale (un cas). Conclusion. Une e´tude de plus grande envergure permettrait de mieux appre´cier la pre´valence des diffe´rentes classes et la gravite´.


Auteur(s) : Ka E.F.1, Cisse M.M.1, Lemrabott A.T.1, Fall S.2, Diallo M.3, Diallo S.4, Faye M.1, Niang A.1, Diouf B.1
Pages : 328-331
Année de publication : 2013
Revue : Me´decine et Sante´ Tropicales
N° de volume : 23
Type : Article
Mise en ligne par : KA El Hadji Fary