Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La otra cara de la medalla o el relevo en el departamento de Lenguas y Civilizaciones Romanicas de la Universidad Cheikh Anta Diop de Dakar

De l'Ecole de Médecine Tropicale de Dakar à l'Université de Dakar, puis à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar; du Département d'espagnol au Département de Langues et Civilisations Romanes; de la stagnation de ce dernier par rapport aux départements créés plus tard et des conséquences d'une telle situation plus de 50 ans après. En clair, le français René Durant crée le Département d"espagnol en 1957. Il forme des sénégalais qu'il recrute par la suite comme collègues pour prendre la relève. Mais après lui, rien ne change. Les mêmes gens enseignent les mêmes choses et ne forment pas de remplaçants. Plus de 50 ans après, le constat est accablant. Le diplôme le plus élevé que le département délivre reste la maîtrise. Pendant ce temps, les effectifs se multiplient et le taux d'échec aux examens flambe. La désillusion gagne les apprenants qui, en choisissant ce département, rêvaient d'apprendre 4 langues à la fois. vieillissant, un des disciples de René Durant qui n'a pas pensé à encadrer un doctorat pose la question suivante: qui va nous remplacer quand on ira à la retraite? En réponse, nous lui rappelons que pour qu'il y ait relève, il faut encadrer les thèses, soit en encadrant des collègues du secondaire outillés, soit en encourageant les jeunes apprenants désireux d'aller au-delà de la maîtrise.


Auteur(s) : Nzachée NOUMBISSI
Pages : 85-103
Année de publication : 2010
Revue : Intel'Actuel. Revue des Lettres et Sciences Humaines.
N° de volume : N°9
Type : Article
Mise en ligne par : NOUMBISSI Nzachée