Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Le cancer du rein de l’adulte au Sénégal : aspects épidémiologiques et cliniques actuels et évolution du profil sur les deux dernières décennies

Étudier les profils épidémiologique et clinique actuels du cancer du rein au Sénégal et l’évolution de ces profils durant les deux dernières décennies. Patients et méthodes.— Nous avons effectué une étude rétrospective sur une période de dix ans (2000—2009) colligeant tous les cas de cancer du rein de l’adulte enregistrés aux services d’urologie-andrologie et d’anatomie pathologique de l’hôpital Aristide-Le-Dantec de Dakar. Pour étudier l’évolution des profils de ce cancer sur ces 20 dernières années, nos résultats ont été comparés avec ceux de la décennie précédente. Résultats.— Nous avons inclus 74 cas de cancer du rein. L’âge médian des patients était de 49 ans (18—75 ans). Il y avait une légère prédominance féminine (51,3 %). Vingt-huit (37,8 %) patients avaient au moins un facteur de risque de cancer du rein. Le délai médian de consultation était de dix mois (1—96 mois). La localisation de la tumeur rénale était droite chez 42 patients (56,7 %) et gauche chez 32 (43,8 %). Les circonstances de découverte étaient dominées par les douleurs lombaires (87,8 %) et la masse lombaire (77 %). Seuls deux cas étaient de découverte fortuite (2,7 %). La taille tumorale médiane (grand axe) était de 12 cm (2,4—26 cm). Les stades tumoraux T2 (39,2 %) et T3 (33,7 %) étaient les plus fréquents. Des métastases existaient chez 23 (31 %) patients. Une néphrectomie à ciel ouvert a été faite chez 44 patients(43 élargies et une partielle). Aucun patient n’a eu de traitement néoadjuvant ou d’une métastasectomie. Le principal type histologique des tumeurs était le carcinome à cellules rénales (47 cas). La durée moyenne du suivi était de 30,5±33,6 mois. Chez 35 des 44 néphrectomies, aucune récidive tumorale n’a été constatée. Neuf patients avaient présenté une récidive tumorale. Le taux de mortalité spécifique était de 47,3 %. Sur les deux dernières décennies (1990—2009), le profil épidémiologique et clinique du cancer du rein de l’adulte n’avait pas significativement changé. Conclusion.— Le cancer du rein de l’adulte au Sénégal était caractérisé par une prédominance des formes localement avancées et métastatiques. Son incidence était faible et son profil épidémiologique et clinique n’avait pas significativement changé durant les 20 années précédentes.


Auteur(s) : B. Fall, B. Diao, Y. Sow, A. Sarr, A. Thiam, P.A. Fall, A.K. Ndoye, C. Sylla, M Ba, V. Mendes, B.A Diagne.
Pages : 521-526
Année de publication : 2011
Revue : Progrés en Urologie
N° de volume : 21
Type : Article
Statut Editorial : publié
Mise en ligne par : SOW Yaya