Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Détection précoce du cancer de la prostate chez le quadragénaire au Sénégal.

Détecter le cancer de la prostate chez le sujet jeune de race noire et comparer nos résultats aux études occidentales. Patients et méthode.— Les auteurs avaient mené une étude prospective et multicentrique de février 2008 à mai 2009 sur 220 quadragénaires. Tous les patients qui avaient une anomalie de la prostate suspecte de cancer et/ou un taux de PSA supérieur à 2,5 ng/ml avaient subi une biopsie prostatique. Résultats.— L’âge moyen des patients était de 44,99 ans. Le taux de PSA moyen était de 26,62 ng/ml avec des extrêmes de 0,3 ng/ml et 5600 ng/ml et une médiane de 0,88 ng/ml. Onze patients avaient un taux de PSA supérieur à 2,5 ng/ml et trois avaient des anomalies de la prostate suspecte de cancer. Le nombre de biopsie prostatique était de 12 et l’examen histologique avait permis de mettre en évidence un adénocarcinome de la prostate (Gleason 4 + 4) et deux lésions de PIN 3 ; mais seulement dans la tranche d’âge 46 à 50 ans. Conclusion.— Vu l’absence de cas de cancer détecté dans la tranche d’âge 40 à 45, nous ne préconisons pas de détection précoce dans cette tranche d’âge. Notre étude est un préliminaire et doit être complétée par la recherche de forme familiale de cancer de la prostate mais aussi un suivi régulier des patients qui présentent déjà un taux de PSA supérieur à 2,5 ng/ml ou des lésions histologiques à type de PIN


Auteur(s) : S. Alioune, S. Yaya, T. Ibou, F. Boubacar, D. Babacar, F.P. Ahmed, B. Mamadou, T. Meissa, D.B. Assane
Pages : 260-263
Année de publication : 2011
Revue : Progrés en Urologie
N° de volume : 21
Type : Article
Mise en ligne par : SOW Yaya