Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Fonctions exécutives, autorégulation et aptitudes liées à l’apprentissage durant la petite enfance

Les fonctions exécutives se réfèrent à un ensemble de processus cognitifs qui permettent la régulation des pensées, les émotions et les comportements. Des différences interindividuelles dans les fonctions exécutives à l’entrée en maternelle, par exemple, prédisent bien des performances scolaires futures et pourraient jouer un rôle clé dans la réussite à l’école. Un environnement préscolaire de qualité conduit à des résultats positifs chez des enfants présentant des différences sur les plans cognitifs, sociaux et comportementaux et le développement des fonctions exécutives et l'autorégulation semble être un lien important médiateur dans le processus d'apprentissage. L’article montre que les programmes d’éducation de la petite enfance peuvent aider à développer les fonctions liées aux premières activités d’apprentissages, particulièrement l’autorégulation et les fonctions exécutives. Les activités didactiques à contenu préscolaire peuvent inciter les enfants, encadrés par les enseignants, à verbaliser les plans et à évaluer leur rendement là où le dialogue permet d’établir un lien entre la régulation et l’autorégulation. Egalement, le travail démontre que les curricula peuvent intégrer des règles et des routines qui améliorent le climat socio-émotionnel dans les classes préscolaires et qu’il est également possible de former les enseignants afin qu’ils soient plus sensibles aux besoins des enfants pour éviter la négativité, établir de solides relations sociales avec eux. Par ailleurs, il est discuté la manière d’aborder explicitement les émotions, utiliser des histoires à contenu émotionnel, transmettre des connaissances émotionnelles pour améliorer l’autorégulation émotionnelle. L’enjeu ne consiste pas à abandonner les contenus préscolaires classiques qui comprennent un vocabulaire riche, les prémices des mathématiques, ainsi qu’un aperçu sur les phénomènes physiques et sociaux, mais concerne surtout les méthodes pédagogiques, la conduite en classe, la qualité des relations sociales, le choix des activités des enfants, les types d’interactions ainsi que les fonctions et les activités spécifiques, comme les jeux où il faut faire semblant, qui appuient particulièrement le développement de la mémoire, des fonctions exécutives et de l’autorégulation


Auteur(s) : Oumar Barry
Pages : 187-196
Année de publication : 2013
Revue : Annales de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines,
N° de volume : n° 43/B
Type : Article
Mise en ligne par : BARRY Oumar