Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Les pratiques parentales de stimulation cognitive durant la petite enfance au Niger

Dans le second article « Les pratiques parentales de stimulation cognitive durant la petite enfance au Niger », il apparaît, à travers les résultats obtenus, que les parents nigériens sont peu investis dans les activités ludiques et développent très faiblement des activités structurées visant des objectifs planifiés de stimulation cognitive. Considérant, d’une part, le rôle essentiel des premières expériences dans le développement cognitif, et, d’autre part, le contexte de pauvreté extrême, dans lequel vivent la plupart des familles au Niger, il est urgent de favoriser le développement de stratégies de promotion et d’encadrement des pratiques parentales de stimulation cognitive. Les conclusions de l’étude supposent que l’augmentation des pratiques parentales stimulatrices aurait des effets positifs sur les apprentissages cognitifs des enfants nigériens, parce que certains comportements des familles peuvent fournir différents types de soutien aux apprentissages cognitifs et que cet accompagnement pourrait varier selon leurs besoins développementaux des touts petits. Par ailleurs, les résultats de l’étude montrent que la promotion des conduites parentales stimulatrices pour le développement cognitif des jeunes enfants aurait de nombreuses conséquences bénéfiques pour les politiques publiques dans un pays comme le Niger. Aussi, les options politiques et les programmes développés dans le secteur de la petite enfance doivent porter une attention particulière sur les enfants les plus vulnérables et à risque, qui constituent l’immense majorité de la population de ce pays. Les mesures politiques appropriées à prendre pour doivent favoriser l’éducation des parents et familles en vue de changements de comportements, en tenant compte des facteurs comme les normes sociales, les croyances parentales, le soutien social et les conséquences d’une situation spécifique d’extrême pauvreté, afin de maximiser l’efficacité des programmes stratégiques et des pratiques parentales, orientées vers le développement cognitif des petits enfants du Niger.


Auteur(s) : Oumar Barry
Pages : 201-216
Année de publication : 2012
Revue : Annales de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines
N° de volume : n° 42 / B
Type : Article
Mise en ligne par : BARRY Oumar