Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Pratiques parentales de stimulation du langage au Niger

Il ressort du premier article « Pratiques parentales de stimulation du langage au Niger », que le degré d'implication des mères nigériennes dans l’apprentissage du langage à leurs enfants n'est pas aussi important qu'il devrait être, toutefois, des variabilités significatives entre les types de familles, les zones géographiques et les ethnies, etc., sont largement présentes. Aussi, de façon plus spécifique, malgré le fait qu’il n’y a pas de données comparatives disponibles, l’on constate, sur pratiquement toutes les variables analysées, un faible taux des pratiques parentales positives en termes de stimulation langagière précoce et de comportements structurés d’apprentissage du langage aux tout-petits enfants nigériens. Ces observations relevées à partir de l’analyse du contexte social nigérien d’acquisition du langage ont été exclusivement axées sur les interactions des enfants avec leur mère, limitant un peu leur portée. Toutefois, compte tenu de la richesse des réseaux sociaux qui forment les milieux où grandissent les bébés et les tout-petits, les perspectives d’investigations futures devraient examiner les diverses possibilités d’activités liées aux apprentissages du langage offertes par les nombreux membres de l’univers social des petits enfants nigériens (pères, grand-mères, frères et sœurs, famille élargie, gardienne ou éducatrice en service de garde).


Auteur(s) : Oumar Barry
Pages : 24-44
Année de publication : 2013
Revue : Revue Sudlangues
N° de volume : N° 20
Type : Article
Mise en ligne par : BARRY Oumar