Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Les classes nominales en laalaa (lehar)

Les classes nominales peuvent être définies comme des marques morphologiques qui permettent de faire l’accord entre le nom et les éléments qui dépendent syntaxiquement de ce dernier. Hormis cette fonction primaire, les classes nominales du laalaa servent à marquer le nombre par commutation d’une classe de singulier avec une de pluriel et participent également à la dérivation. De ce fait, les 10 classes nominales que nous avons inventoriées forment 08 genres ou appariements classe de singulier/classe de pluriel. En laalaa, les classes nominales sont des consonnes postposées au nom auxquelles viennent se suffixer des marques de détermination pour former, les articles, les démonstratifs, certains pronom etc. d’une classe de singulier avec une autre de pluriel. L’étude de la répartition des noms en fonction des classes nominales a permis d’identifier 03 classes morphologiques de substantifs. La première classe morphologique est constituée de noms dont la marque de classe est identique à la consonne initiale mais celle-ci ne varie pas au pluriel. La seconde est constituée de nom dont la consonne de classe est identique à la consonne initiale mais celle-ci varie au pluriel en fonction de la première et enfin les noms à initiale vocalique ou dont la consonne de initiale varie indépendamment de la marque de classe. Si l’accord en en classe traverse l’ensemble des satellites du nom dans le syntagme nominal, il n’en est pas de même dans le syntagme verbal. En effet, seul la copule du présentatif varie en classes en fonction du sujet.


Auteur(s) : El Hadji Dièye
Pages : 291-316
Année de publication : 2015
Revue : Rudiger Koppe Verlag
N° de volume : 49
Type : Article
Mise en ligne par : DIEYE El Hadji