Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

«Gente bastante extraña: cuando la prosa de Juan Madrid se hace intrahistórica.»

L’œuvre littéraire surgit parfois comme un reflet ou une transposition de la conception que son auteur se fait de la société et des contradictions de son époque. Ce présent article se veut d’étudier l’image de l’homme de couleur que l’écrivain madrilène Juan Madrid dépeint dans son roman Gente bastante extraña. Le récit, émergeant des zones ségrégées, réfute toute discrimination raciale et promeut l’unique réalité qui existe: l’être humain.


Auteur(s) : Dra Maguette DIENG
Pages : 18-31
Année de publication : 2015
Revue : GERAHA, Revue du Groupe d’Études et de Recherches Africaines et Hispano-Américaines
N° de volume : 1
Type : Article
Mise en ligne par : DIENG Maguette