Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Myringoplastie par la technique des boutonnières

Introduction : La réparation des lésions tympaniques et ossiculaires au cours de l’otite chronique fait appel à plusieurs procédés bien codifiés par leurs utilisateurs. Le but de ce travail est de rapporter nos résultatsde myringoplastie par la technique des boutonnières, chez des patients porteurs de séquelles d’otite moyenne chronique non cholestéatomateuse. Patients et méthode : Etude rétrospective concernant 49 patients opérés consécutivement de tympanoplastie pour otite moyenne chronique non cholestéatomateuse, entre janvier 2003 et décembre 2009, sélectionnés parmi 140 autres opérés de tympanoplasties selon d’autres procédés. Le temps de réparation de la membrane tympanique (Myringoplastie) a été effectué par la technique d’amarrage antérieur du greffon, technique dite des boutonnières. Les critères d’évaluationétaient l’état du tympan à la dernière consultation, le rinne moyen post opératoire ou rinne résiduel et le gain moyen auditif. Le gain auditif était représenté par la différence entre le rinne pré-opératoire et le rinne post opératoire et tous les paramètres fonctionnels appréciés sur les fréquences 500, 1000 et 2000 hertz. Résultats : L’âge moyen était de 29 ans avec des extrêmes de 8 et 64 ans. La perforation tympanique était importante, centrale ou subtotale dans 32 cas (65,30%), avec une ancienneté remontant à l’enfance dans 19 cas (38,77%). L’oreille controlatérale était porteuse d’une pathologie dans 23 cas (47%). Le rinne moyen pré-opératoire était de 37,04 dB. Avec un recul moyen de 26 mois, la restauration anatomique du tympan en position normale était notée dans 35 cas (71,42 %). Le taux de reperforation a été estimé à 20,4% (10 cas), tandisque la médialisation a été observée dans 2 cas (4,08%), la latéralisation dans 1 cas (2,04%), le blunting ou comblement de l’angle antérieur tympano-méatal dans 1 cas (2,04%). Nous avons noté un rinne moyen post opératoire de 20,38 dB avec un gain moyen post opératoire de 14dB. Conclusion : Les résultats obtenus dans cette première série de myringoplastiepar la technique des boutonnières ont été modestes, mais améliorés dans le temps avec la maitrise de la technique opératoire et des facteurs de risque d’échec représentés ici par l’ancienneté, l’importance et l’évolutivité des lésions.


Auteur(s) : Tall A, Ndiaye M, Diom ES, Nao EE, Deguenonvo R, Diallo BK, Ndiaye IC, Diouf R, Diop EM
Pages : 7- 12
Année de publication : 2012
Revue : J.TUN ORL 2012,28,7-12
N° de volume : 28
Type : Article
Statut Editorial : Journal de spécialités
Mise en ligne par : TALL Abdourahmane