Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« Der Briefroman ‚Une si longue lettre’ von Mariama Ba und Goethes Stück ‚Iphigenie auf Tauris’: über Geschlechterdifferenzen aus literaturtheoretischer Sicht»

Ce présent article s´est intéressé aux questions du féminisme et du genre sur le plan théorique. En usant de deux œuvres connues, l´une, un classique de la littérature allemande Iphigénie en Tauride (1779), et l´autre, de l´auteur sénégalaise Mariama Bâ, une si longue lettre (1979), l´article s´est fixé comme objectif de se pencher sur ce qu´on appelle communément dans l´étude des genres, dispositif social, le rapport et rôle des sexes dans une société (Laure Berni, Sébastien chauvin et. Al. 2008). Ainsi Iphigénie s´offusque, particulièrement dans son monologue, du rôle infime accordé à la femme dans la société allemande du XVIIIe siècle, là où, Ramatoulaye, l´héroïne de Mariama Ba, permet de dépeindre la société postcoloniale sénégalaise avec toutes ses contradictions. Parmi celles-ci, la contribution a pu analyser la question liée au genre en général dans un mariage polygame sénégalais, la position de la femme dans cette structuration sociale, dans laquelle elle incarne, de façon surprenante, force et faiblesse en même temps. L´article a pu opposer le concept de féminisme à l´occidental à celui de féminité dans le modèle africain, tout en gardant à l´esprit l´évolution de ces mouvements vers le nouveau concept théorique de genre.


Auteur(s) : Amadou Oury Ba
Année de publication : 2013
Revue : Neohelicon Acta Comparationis Litterarum Universarum
N° de volume : 40
Type : Article
Statut Editorial : publié
Mise en ligne par : BA Amadou Oury