Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Résultats d’une deuxième bandelette sous-urétrale dans le traitement de l’incontinence urinaire d’effort féminine persistante ou récidivante

Objectif. — Évaluer les résultats des deuxièmes bandelettes sous-urétrales (BSU) dans le traitement de l’incontinence urinaire d’effort (IUE) persistante ou récidivante après la mise en place d’une première BSU. Patientes et méthodes. — Étude rétrospective de 36 patientes opérées entre 2000 et 2011 d’une deuxième BSU. L’IUE persistante ou récidivante était évaluée en préopératoire par un examen clinique avec une manoeuvre de soutènement de l’urètre, par un bilan urodynamique et par la mesure du handicap urinaire (MHU) et l’échelle Ditrovie. Les patientes étaient revues à trois mois et à cinq ans. Les résultats étaient classés en « succès » en l’absence de fuites ou en cas de fuites minimes sans protection, en « amélioration » en cas de diminution des fuites et du nombre de protections utilisées, en « échec » dans les autres cas. Résultats. — Trente-six patientes âgées de 64 ± 9,6 ans en moyenne ont été opérées d’une deuxième BSU. À l’examen clinique, la manoeuvre de soutènement de l’urètre était toujours positive. La deuxième BSU était un tension-free vaginal tape (TVT) dans 30 cas, et une bandelette transobturatrice dans six cas. Six perforations vésicales ont eu lieu lors de la mise en place du TVT. À trois mois, le taux de succès était de 74,3 % (n = 26). Six patientes étaient améliorées (17,1 %) et trois étaient en échec (8,6 %). Une était perdue de vue. Le résultat était stable pour les dix patientes revues à cinq ans. Conclusion. — La mise en place d’une deuxième BSU était une bonne option lors de la persistance ou de la récidive d’une IUE après une première BSU.


Auteur(s) : T. Charles, Y. Sow, C. Saussine
Pages : 464-469
Année de publication : 2013
Revue : Progrès en Urologie
N° de volume : 23
Type : Article
Statut Editorial : paru
Mise en ligne par : SOW Yaya