Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Les minorités ethnoculturelles dans les États africains postcoloniaux

Cet article est une réflexion sur la question des minorités dans les États africains depuis les indépendances. Comment en effet concilier l’impératif d’harmonie nationale, de solidarité entre États et le respect des droits des minorités qui constitue une exigence majeure pour la construction de nations africaines viables. ? Le texte explore toute la complexité du problème tel qu’il se pose dans l’État africain post colonial. Au-delà de l’éclairage théorique que fournit l’approche critique de la notion d’ethnie et de sa difficile prise en compte dans le processus de construction nationale, il aborde une étude de cas : celui du Sénégal. Considéré jusque dans les années 80 comme le symbole de la réussite d’une harmonie nationale, le Sénégal vit depuis lors une remise en question de cette stabilité, à travers la sécession casamançaise et les soubresauts ethnico religieux de certains groupes comme les Seereer du Nord Ouest (Saafeen, Noon, Ndut, Paloor, Lala), hostiles au modèle culturel wolof dominant. L’intrusion du fait ethnico religieux dans le champ politique est aussi analysée dans ses aspects pervers.


Auteur(s) : Ismaila Ciss, Youssoupha Diop
Pages : pp.479-507
Année de publication : 2009
Revue : Annales de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines,
N° de volume : Numéro spécial
Type : Article
Statut Editorial : Revue Scientifque
Mise en ligne par : CISS Ismaïla