Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

6.Myélome non-sécrétant en Afrique Sub-saharienne : A propos de deux observations

Introduction : L’avènement du dosage sérique des chaines légères libres est une opportunité diagnostique, de deux cas de myélome non sécrétant, à l’hôpital de Yopougon (Côte d’Ivoire) et Le Dantec (Sénégal). Observations : La première observation concernait un patient de 57 ans, admis en juin 2010 en Hématologie Clinique de Yopougon pour des douleurs ostéo-vertébrales chroniques, une hypercalcémie à 102mg/l, une anémie arégénérative avec plasmocytose médullaire à 30%, de multiples géodes, une décalcification diffuse, un tassement vertébral étagé. L’immunoglobuline monoclonale uniquement mise en évidence par le dosage sérique des chaines légères libres (Kappa à 65 mg/l, ratio kappa sur lambda à 80,2). La deuxième observation est faite chez une patiente de 49 ans, reçue en février 2011 au service de Médecine Interne Le Dantec, pour une fracture pathologique sous trochantérienne gauche. Elle avait une anémie arégénérative, une plasmocytose médullaire à 14%, une hypercalcémie à 159mg/l, des géodes multiples, contrastant avec la normalité de l’électrophorèse et de l’immunofixation sérique. Le myélome non sécrétant était retenu devant les chaines légères libres sériques kappa à 2765mg/l et un rapport kappa sur lambda à 230,42. Conclusion : Nous rapportons une rare forme de myélome multiple, probablement sous diagnostiquée en Afrique subsaharienne, car les techniques de dosage de chaines légères libres sont peu accessibles.


Auteur(s) : Fall S, Danho CN, Ndiaye FSD, Meité N, Dior OD, Pouye A, et coll.
Pages : 471-474
Année de publication : 2013
Revue : Med Afr Noire,
N° de volume : 11 60:
Type : Article
Mise en ligne par : FALL Seynabou