Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Gammapathie monoclonales : étude de 80 dossiers colligés dans un service de Médecine Interne de Dakar

Introduction : Peu d’études sont consacrés aux gammapathies monoclonales (GM), chez le noir africain. Les auteurs ont évalué ses aspects épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques. Méthode : Une étude descriptive, rétrospective (janvier 1999-décembre 2006) incluait les dossiers de patients suivis de Médecine Interne de l’hôpital Le Dantec et ayant un pic électrophorétique étroit de globuline associé ou non à une immunoglobuline monoclonale à l’immuno-fixation. Résultats : Un total de 80 patients (45 hommes, 35 femmes) âgés de 54 ± 11,9 ans était inclus. Les étiologies étaient dominées par le myélome multiple (MM57 cas), suivi des gammapathies de signification indéterminée (GMSI 17 cas), du plasmocytome solitaire (Plas 2 cas), de l’amylose AL (AL 2cas), du lymphome malin non Hodgkinien (LNH1 cas) et de la maladie de Waldenstrom (Wald 1 cas). La distribution isotypique était plus IgG kappa (55,9%) que IgG lambda (30,9%) et IgM lambda (13,2%). Le traitement était la soit la chimiothérapie (MM AL, LNH, Wald), soit la greffe de moelle (MM 1 cas) soit l’exérèse radiothérapie (Plas). Les acas de GMSI étaient en stabilité clinico-biologiques. L’évolution était dramatique dans les cas de MM avec 14 décès. Conclusion : Les GM constituent un groupe hétérogène dominé en Afrique par le MM, au contraire des séries occidentales qui rapportent plus de GMSI de meilleur pronostique.


Auteur(s) : Fall S, Diallo S, Ndiaye FSD, Lèye Y, Pouye A, Diop-Moreira T.
Pages : 399-492
Année de publication : 2011
Revue : Médecine d Afrique Noire
N° de volume : 11(58)
Type : Article
Mise en ligne par : FALL Seynabou