Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

2.Ne pas méconnaître une rupture spontanée de la rate, révélatrice d’une leucémie myéloïde chronique

La rupture spontanée ou pathologique de rate survient en dehors de tout traumatisme. Depuis sa première description faite en 1861 par Rokitanski, quelques séries ont été publiées jusque-là [1]. Elle constitue rarement une circonstance de découverte de la leucémie myéloïde chronique (LMC) et se manifeste par un tableau trompeur d’urgence abdominale. Les auteurs rapportent la première observation faite au Sénégal sur une rupture spontanée splénique révélatrice de la LMC.


Auteur(s) : Ndiaye FSD, Fall S, Lèye Y, Bako I, Touré AO, et coll
Pages : 89-91
Année de publication : 2010
Revue : Hématologie
N° de volume : 1 (16)
Type : Article
Mise en ligne par : FALL Seynabou