Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

24. La maladie de Kikuchi-Fujimoto, une cause rare d’adénopathie en Afrique. Description de la première observation au Sénégal et revue de la littérature

La maladie de Kikuchi-Fujimoto est une lymphadénite histiocytaire nécrosante. Cette pathologie bénigne atteint le plus souvent le sujet féminin d'âge mûr. Elle se manifeste généralement par des adénopathies cervicales fébriles. Elle doit être évoquée dans notre contexte d'exercice dominé par la fréquence des adénopathies tuberculeuses et des hémopathies malignes. Observation. - Nous rapportons le cas d'une femme sénégalaise âgée de 33 ans qui a présenté des adénopathies cervicales subaiguës dans un contexte fébrile. Il existait un syndrome inflammatoire biologique. Les bilans sérologique et tuberculeux étaient négatifs. L'analyse histopathologique d'une biopsie ganglionnaire, après échec d'un traitement antibiotique non spécifique, concluait à une maladie de Kikuchi-Fujimoto. L'évolution était favorable sous corticothérapie. Conclusion. - En Afrique noire, l'association de polyadénopathies et de syndrome fébrile doit faire penser et rechercher, après la tuberculose et les lymphomes à des pathologies rares comme la maladie de KikuchiFujimoto


Auteur(s) : C.-A. Lame, ?, B. Loum, A.-K. Fall b, J. Cucherousset, A.-R. Ndiaye
Année de publication : 2017
Revue : Annales françaises d’oto-rhino-laryngologie et de pathologie cervico-faciale
Type : Article
Mise en ligne par : LOUM Birame