Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Traitement par la technique de la membrane induite et enclouage des pseudarthroses congénitales de jambe

pseudarthrose congénitale de jambe sont variées. Les buts de cette étude étaient de décrire le traitement par la technique de Masquelet et de l’enclouage centromédullaire et d’évaluer les résultats obtenus. Patients et méthodes : Il s’agissait de deux garçons et de six filles. L’âge moyen des patients lors du premier temps opératoire était de 5 ans (2-7). Les lésions osseuses étaient classées type III (n= 1) et type IV (n =7) selon les critères de Crawford. Selon la classification d’Apoil elles étaient de type 1 (n =5) et type 2 (n=3). Le traitement a comporté deux temps opératoires. Le 1er temps consistait en une excision des tissus pathologiques, un enclouage centromédullaire et une mise en place d’un spacer en ciment. Le second temps opératoire réalisé après quatre mois comportait l’apport de greffon osseux après ablation du ciment. Les résultats ont été analysés selon les critères de l’ASAMI (Association for the Study and Application of the Method of Ilizarov) et le score MSTS (Musculoskeletal Tumors Society). Résultats : Au dernier recul, la consolidation a été obtenue chez sept patients. Le délai moyen de consolidation était de 4,8 mois à partir du 2ème temps opératoire. Un patient avait un cal insuffisant du tibia après un délai de 12 mois. Les résultats anatomiques selon les critères d’ASAMI étaient excellents (n=4), bons (n=3) et moyen (n=1). Le résultat fonctionnel à un recul moyen de 13 mois selon le score MSTS était moyen à 83,3%. Les résultats fonctionnels selon ASAMI étaient excellent (n=3), bons(n=4) et moyen(n=1). Deux défauts d’axe persistaient. Aucun cas de refracture n’a été noté. Conclusion : La technique de Masquelet et du clou centromédullaire est une méthode simple et accessible pour traiter les pseudarthroses congénitales de jambe. Les résultats anatomiques et fonctionnels obtenus sont satisfaisants et encourageants.


Auteur(s) : GUEYE Alioune Badara1*, KINKPE Charles Valérie Alain1, NIANE Mouhamadou Moustapha1, BENNIS Amine Hamza1, DAFFE Mohamed2, SANE André-Daniel3
Année de publication : 2020
Revue : J Afr Chir Orthop Traumatol
Type : Article
Mise en ligne par : GUEYE Alioune Badara