Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La rhétorique ancienne : une magie d’ordre technique

Le siècle de Périclès a vu s’opposer « deux modernités », Socrate et les rhéteurs sophistes. Pourtant, deux choses les réunissaient : ils furent les acteurs de la réaction vers l’humanisme. Encore avaient-ils en commun la foi en la puissance du logos. Celui-ci fondait et contrôlait tous les aspects de la vie humaine, privée comme publique. La puissance du logos se révélait dans la manière que les rhéteurs avaient de jouer avec les émotions et les sentiments humains. En outre, le logos persuasif comporte une dimension existentielle qui étend son action bien au-delà du terrain des émotions ; car il a également la capacité d’orienter l’action humaine. Dès lors, nous saisissons l’origine de la comparaison de la rhétorique avec la magie et la sorcellerie, bref, la prise de conscience de l’existence d’un aspect irrationnel et essentiel du discours. Cet article démontre que l’aspect magique de la rhétorique doit être saisi à travers le pouvoir irrationnel qu’ils exercent sur ses destinataires. A l’instar de la magie, la rhétorique crée une forte conviction chez les personnes auxquelles le discours est adressé, usant, entre autres, d’éléments irrationnels.


Auteur(s) : Khalia Haydara
Pages : 123-136
Année de publication : 2020
Revue : Cahiers du Séminaire d’Esthétique
N° de volume : No 002
Type : Article
Mise en ligne par : HAYDARA Khalia