Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La question de la gouvernance du sport au Sénégal

La gouvernance a suscité des réflexions et continue à intéresser divers champs de la vie sociale. Aussi, n'a-t-elle pas épargné le champ du sport dans le contexte international et national. De manière générale, elle pose la question des conditions de gestion du sport. Dans le cadre du sport sénégalais, elle est soumise à des contraintes qui méritent d'être identifiées. Une réflexion sur la gouvernance du sport au Sénégal charrie des questions subsidiaires, afférentes aux différentes parties prenantes, à leur participation, ainsi qu'aux limites des actions des acteurs du sport. A cette fin, il été question de revenir sur l'approche de la gouvernance par les parties prenantes ou Stakeholder Governance qui implique une perspective d'analyse s'appuyant sur la participation de tous les acteurs concernés. Les données obtenues à partir de l'approche qualitative et des interviews montrent que les parties prenantes sont, pour l'essentiel, celles publiques et associatives. Néanmoins, la participation des parties prenantes publiques est prépondérante relativement aux questions financières, décisionnelles et infrastructurelles. Celles associatives s'appuyant sur l'autonomie du mouvement sportif se disputent la gouvernance du sport sénégalais aux parties prenantes publiques.


Auteur(s) : DIOUF, D; FALL, P.O; GASSAMA, M.
Pages : 257-271
Année de publication : 2019
Revue : JOURNAL de la RECHERCHE SCIENTIFIQUE de l'UNIVERSITÉ DE LOMÉ
N° de volume : VOLUME 21, Numéro 4, Spécial, (2019)
Type : Article
Mise en ligne par : GASSAMA Mor