Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Motivos y efectos de la participación de los afrodescendientes cubanos en las luchas por la emancipación en África.

Après le triomphe de la Révolution de 1959, et sous couvert de l’Internationalisme et du Socialisme-Marxisme, et sous la direction d’Ernesto Che Guevara, Cuba participe une campagne de libération en Afrique dans laquelle les soldats afro-descendants, à l’avant-garde des armées, vont jouer un rôle important. Ce travail cherche à analyser les raisons de la participation sélective de soldats noirs cubains et a révélé les résultats suivants. L’intervention cubaine en Afrique rappelle d’abord la relation de fraternité et de consanguinité entre les deux peuples. En effet, la diasporisation du monde noir à travers l’esclavage, a créé en Amérique, particulière à Cuba, une forte présence des Afrodescendants. C’est pourquoi l’envoi de combattants noirs a été vu par les soldats eux-mêmes et par les gouvernants comme une rencontre identitaire, un retour des petits-fils dont les ancêtres avaient pris, il y a des siècles, la direction contraire comme esclaves, un voyage de retour à la source, à la mère patrie, mais aussi un tribut qu’il fallait payer au berceau de l’humanité (l’Afrique) qui a fécondée une partie de l’identité cubaine. Une illustration de cette fraternité est « l’opération Carlota », nom donné à l’intervention en Angola, le plus important foyer, et qui rend hommage à une esclave noire du nom Carlotta qui s’était soulevé dans l’Ile pour la liberté. Ainsi la présence des combattants noirs sera liée à Ernesto Che Guevara. En effet, dans son soutien aux rebelles prolumbuba au Congo belge, le guérillero et les dirigeants lumbubistes, tels que Kabila et Soumailot, avaient demandé que les instructeurs cubains et les soldats envoyés soient des Noirs. Les principales raisons sont ainsi stratégiques : dissimuler la présence cubaine mais aussi créer un climat de rencontre identitaire et fraternelle entre Congolais et Cubains sous la direction de Che Guevara. La présence noire sera décisive au Sud avec la victoire historique des noirs (cubains et angolais) sur les Blancs du régime de l’Apartheid. Les grands protagonistes de ces campagnes sont le général Arnaldo Ochoa (Negro Ochoa), le capitaine Pablo Ribalta (ambassadeur à Dar-Es Salam) le Général Victor Schueg Colás (« Negro Chué »), etc. La participation des soldats afrodescendants a resserré les liens entre Cuba et les Etats africains, avec notamment une forte coopération sanitaire et universitaire.


Auteur(s) : Djibril Mbaye
Pages : 17-23
Année de publication : 2020
Revue : América Crítica
N° de volume : no 4 (1)
Type : Article
Mise en ligne par : MBAYE Djibril