Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Corporate Responsibility and woman's human rights: A feminist analytical approach tp public-private partnerships (PPP)

Depuis les années 2000, les stratégies de développement du Sénégal ont mis un accent particulier sur les infrastructures comme un mécanisme capable de lancer la production et d’attirer les investissements. Ceci est renforcé, depuis 2014, par la stratégie de développement reposant sur le Plan Sénégal Émergent qui a permis la mise en œuvre de réformes économiques prioritaires et de projets d’investissements libérant la voie à la croissance et tout en préservant l’économie et la viabilité de la dette. Le financement devient ainsi une problématique majeure face à l’essoufflement de la machine budgétaire et de la contrainte de respect d’un taux d’endettement conforme aux critères de convergences. Ce contexte a rendu le recours au PPP incontournable. Le Sénégal a misé sur un cadre réglementaire et institutionnel attractif pour faire des PPP un moyen privilégié de financement dans le respect de l’équilibre social. Malheureusement, le dispositif n’a pas été aussi performant pour prévenir l’inefficience de l’action privé et le respect des droits humains, de la femme et de l’environnement. Le cas de la construction de l’autoroute à péage a montré à travers la cherté relative de l’infrastructure, les pertes en vie humaine et les préjudices subis par les déplacés notamment les femmes, les limites du dispositif de promotion des PPP et les efforts supplémentaires à mener pour réduire les risques et impacts négatifs. Même si la vigilance et la protestation des victimes ont permis une meilleure prise en charge, la politique de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise de la société d’exécution, a joué un rôle majeur dans la prise en compte des femmes. Sinon, les aspects liés au genre n’ont été prise en compte qu’à travers le traitement des groupes vulnérables pour leur éviter une situation économique précaire après leur déplacement de la zone de l’infrastructure. Ainsi, la recommandation pour l’atténuation des risques ci-dessus cités requiert la prise en charge des questions d’équité et de genre dans la politique RSE du partenaire privé et aussi et surtout dans le cadre réglementaire et institutionnel à travers une représentativité du genre.


Auteur(s) : Marème Ndoye
Année de publication : 2020
Type : Article
Mise en ligne par : NDOYE Marème