Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Arthrites réactionnelles dans les suites d’une infection uro-génitale à Escherichia coli.

Introduction Les arthrites réactionnelles sont des arthrites stériles survenant au décours d'une infection déclenchante, siégeant à distance de l'articulation. Escherichia Coli est rarement incriminé dans la survenue de cette arthropathie. Nous rapportons l’observation d’une femme ayant développé une arthrite réactionnelle 25 jours après une infection uro-génitale à Escherichia coli. Observation Une femme âgée de 30ans a été hospitalisée pour une symptomatologie faite d’arthralgies d’allure inflammatoire bilatérales symétriques intéressant les chevilles, les genoux, les coudes, le rachis avec des leucorrhées abondantes blanchâtres fétides. Dans ses antécédents, nous avons noté 1 mois avant une notion de curetage mal prise en charge pour un avortement précoce et spontané au décours d’une grossesse de 15 semaines d’aménorrhée. L’ECBU et le prélèvement vaginal concluaient à une infection uro-génitale à Escherichia coli multi résistante. Elle avait reçu une antibiothérapie à base de fluconazole et du chloramphénicol puis du ceftriaxone avec une bonne évolution clinique. Les examens biologiques montraient une hyperleucocytose à polynucléaires neutrophiles et un syndrome inflammatoire. L’antigène HLA B27 était positif. La TDM pelvienne montrait un aspect en faveur d’une sacro-ilite bilatérale. Sous traitement à base d’anti inflammatoire non stéroïdien associé à une bi antibiothérapie préalable, on notait une régression des signes articulaire et urogénitale en quelques jours. La consultation à 2 mois d’évolution ne montrait pas de récidive uro-génitale ni articulaire et le syndrome infectieux avait disparu. Conclusion Les arthrites réactionnelles sont déclenchées par une infection initiale extra- articulaire. Même si d’autres germes sont plus incriminés, les infections à Escherichia Coli sont de plus en plus rapportées


Auteur(s) : M A Ndour, B Djiba, BC Fall, BS Kane, C Diouf, M Niass, AFLO, ND Diack, AC Ndao, S Fall, N Diagne, N Ndiaye, Faye A, S Ndongo , A Leye, A Pouye.
Pages : 46-47
Année de publication : 2017
Revue : Revue Africaine de Médecine Interne (RAFMI)
N° de volume : 4(1-2)
Type : Article
Mise en ligne par : NDOUR Michel Assane