Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Prise en charge du cancer de la prostate à l’institution de prévoyance retraite du Sénégal

Buts : évaluer la prise en charge du cancer de la prostate dans un centre médical de retraités du secteur privée (IPRES) où les soins étaient en partie gratuits. Matériel et Méthodes : étude rétrospective descriptive colligeant 40 patients du 1er janvier 2013 au 31 Décembre 2013. Les paramètres étudiés étaient : l’âge, le toucher rectal, le PSA, les résultats anatomopathologiques, le bilan d’extension, le stade pré thérapeutique, les traitements réalisés et leurs résultats. Résultats : il existait un groupe 1 avec des patients ayant un cancer localisé ou localement avancé (n=21) et un groupe 2 avec des patients ayant un cancer métastasé (n=19). L’âge moyen était de 71,5 ± 5,3 ans. Le cancer intéressait les deux lobes de la prostate (CT2c) chez 67,5% des patients. Le PSA total moyen était de 79,1 ± 63,5 ng/ml. Un patient sur deux avait un cancer de prostate avec un score de Gleason ? 7. La tomodensitométrie thoraco - abdomino-pelvienne était l’examen du bilan d’extension le plus effectué (100%). La prostatectomie radicale était le moyen thérapeutique le plus utilisé dans le groupe 1 (90,5%). Pour les cancers métastasés, un blocage androgénique incomplet par pulpectomie testiculaire était réalisé chez 17 patients et l’usage d’agoniste de la LHRH était fait chez 2 patients. La moyenne du PSA nadir était de 43 ng/ml (1 et 105 ng/ml). Conclusion : les cancers localisés ou localement avancés étaient les plus nombreux. La castration chirurgicale était le type d’hormonothérapie la plus effectuée.


Auteur(s) : Ze Ondo C, Sow Yaya, Coume Mamadou, Fall Boubacar, Sarr Alioune, Thiam Amath, Sine Babacar, Zarouf Rabia, Ndoye Alain Khassim, Ba Mamadou
Pages : 193 - 199
Année de publication : 2017
Revue : Jpournal Africain de Chirurgie
N° de volume : 4(4)
Type : Article
Mise en ligne par : ZE ONDO Cyrille