Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Est-il nécessaire de faire systématiquement un ECBU avant l’ablation d’une sonde double J ?

But: Évaluer l’intérêt de l’ECBU systématique avant ablation d’une sonde JJ. Matériel et méthodes: Analyse prospective dans le cadre d’une évaluation des pratiques professionnelles d’une cohorte de patients sans signe clinique d’infection urinaire, sans facteurs de risque (prédéfinis), programmés pour ablation de sonde JJ en consultation externe. Le geste était immédiatement précédé d’un ECBU. Les patients informés, devaient adresser un autoquestionnaire complété 15 jours plus tard permettant de colliger les évènements d’intérêt, analysés en fonction des résultats de l’ECBU. Le critère de jugement principal était la survenue d’une infection urinaire fébrile. Résultats: L’ECBU pré-opératoire immédiat des 56 participants révélait une colonisation chez 9 patients (16,1 %) et une contamination chez 6 patients (10,7 %). Une association nette était notée entre une bactériurie significative avant ablation de la sonde et la mise en place de la JJ suite à une chirurgie avec effraction de la voie urinaire (p < 0,02) ainsi qu’un diabète (p < 0,009). Deux patients avaient de la fièvre dont un homme ayant un ECBU stérile et une femme avec une infection à Staphylocoque Aureus. Aucune hospitalisation n’était nécessaire. Douze patients rapportaient des signes fonctionnels, la douleur lombaire étant la plus fréquente. Il n’y avait pas d’association significative entre les signes fonctionnels et les caractéristiques cliniques des patients. Conclusion: Cette évaluation n’était pas en faveur de la modification de notre protocole desoins c’est-à-dire l’absence d’antibioprophylaxie et d’ECBU systématique avant ablation desonde JJ dans une population sélectionnée.


Auteur(s) : Ze Ondo Cyrille, Pescheloche Pierre, Bessede Thomas, Parier Bastien, Lebacle Cedric, Irani Jacques
Pages : 504—509
Année de publication : 2019
Revue : Progrès en Urologie
N° de volume : 29
Type : Article
Mise en ligne par : ZE ONDO Cyrille