Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Dynamique sédimentaire de la formation de couverture de Pointe Noire à Brazzaville, Sud de la République du Congo.

L’étude sédimentologique, granulométrique et géochimique de la Formation de couverture de Pointe Noire à Brazzaville, dans la partie sud de la République du Congo, a été menée dans le but de mieux comprendre son origine, sa nature, sa structuration et sa relation avec son soubassement. Cette étude montre que la Formation de couverture est constituée de sables fins et très fins, assez-bien et moyennement classés, d’origine éolienne. Le dépôt n’est pas homogène, il est structuré en niveaux qui correspondent à des épisodes dans la sédimentation en rapport avec la dynamique des vents. Deux épisodes correspondants à deux tempêtes ont été mis en évidence. Ces deux épisodes sont séparés par une phase humide marquée par une amorce de paléosol végétal. La Formation de couverture repose sur une paléosurface marquée, soit par une stone line polygénique ou monogénique, d’origine alluviale ou colluviale, soit par une cuirasse latéritique ou par un paléosol de type podzol ou ferralsol. La stone line est constituée d’un ou de plusieurs niveaux d’âges parfois différents. Cette paléosurface porte couramment des outils archéologiques et est affectée par des gouttières d’érosion dues aux puissants courants des eaux de ruissellement. La Formation de couverture n’est pas le produit d’altération in-situ de son soubassement. Ils sont séparés par une discordance de ravinement. La Formation de couverture doit donc être séparée stratigraphiquement de son soubassement.


Auteur(s) : MIYOUNA1 T., ELENGA H., BOUDZOUMOU F., ESSOULI O.F., IBARA GNIANGA A. & SOW E.
Pages : 134 – 155.
Année de publication : 2019
Revue : Afrique SCIENCE
N° de volume : 15 (4)
Type : Article
Mise en ligne par : SOW El Hadji