Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Léopold Sédar Senghors Deutsches Mittelalter: eine kulturelle Selbstbehauptung mittels Romantikrezeption.

L’article suivant: «Léopold Sédar Senghors Deutsches Mittelalter: eine kulturelle Selbstbehauptung mittels Romantikrezeption. In: Jahrbuch für Internationale Germanistik 52(1):189-202 », publié en 2020, traite du Moyen-Âge Allemand des intellectuels africains de la période qui a tout juste précédé les indépendances et après celle-ci. Ce faisant, Senghor qui est l’une des principales figures de cette mouvance intellectuelle s’est tourné vers le Moyen-Âge allemand, en passant par les penseurs de la période romantique allemande. Il s’agit notamment d’Eichendorff, de Novalis, dont le retour au Moyen-Âge constituait un renouveau des valeurs chrétiennes de cette époque, mais aussi un enracinement dans les chansons et mythes germaniques. Cependant, cette lecture senghorienne du Moyen-Âge allemand n’était pas fortuite, en ce sens qu’il constituait une réaffirmation culturelle, un déni de civilisation, telle qu’imposée par le colon, qui lui permettait de mettre en exergue les valeurs culturelles africaines du Moyen-Âge, cette fois-ci africain, avec des empires tel que le mali. Donc d’une esthétique littéraire, Senghor en fait une arme intellectuelle et plus tard politique dans la lutte d’indépendance.


Auteur(s) : Amadou Oury Ba
Pages : 189-202]
Année de publication : 2020
Revue : JIG
N° de volume : 52(1):1
Type : Article
Statut Editorial : Papier/international
Mise en ligne par : BA Amadou Oury