Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La déconstruction de l’africanisme eurocentriste par Leo Frobenius

Dans cet article, il est question de la déconstruction du discours colonialiste sur l’Afrique par l’ethnologue allemand, Leo Frobenius, et son apport à la conception ainsi qu’à la mise sur pied du mouvement de la Négritude. L’analyse a démontré que Leo Frobenius, à un moment où personne ne s’y attendait, aussi bien en Europe qu’en Afrique, s’est investi dans un combat pour le rétablissement de la vérité des faits sur le passé de l’Afrique, notamment sur son histoire, son héritage culturel et civilisationnel, son statut de berceau de l’humanité, que des mythes et préjugés de toutes sortes ont longtemps maintenu dans l’ignorance, le mépris et le dénigrement. Cette déconstruction de l’africanisme eurocentriste par l’africaniste allemand, Leo Frobenius, qui permit de révéler au monde et aux Africains à eux-mêmes le vrai visage de l’Afrique, fait qu’il a été pour les principaux instigateurs du mouvement de la Né-gritude, notamment le poète-président sénégalais, Léopold Sédar Senghor, un maître à penser, le catalyseur qui leur a fait prendre conscience de leur mission d’éveilleurs des énergies qui sommeillaient dans l’Homme noir. L’œuvre littéraire de Leo Frobenius qui, aujourd’hui encore, demeure une source incontournable pour la connaissance de l’histoire de la civilisation africaine et de sa contribution au progrès général de l’humanité, se ramène, par conséquent, à une lutte pour l’émergence d’un nouvel ordre culturel mondial.


Auteur(s) : Cheikh Anta Babou
Pages : 227-237
Année de publication : 2019
Revue : Revue sénégalaise d‘Histoire
N° de volume : 9
Type : Article
Mise en ligne par : BABOU Cheikh Anta