Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Al-Ghazali et ses omissions dans son autobiographie

Grâce à son autobiographie sélective intitulée Al-munqidh min ad-dalâl, Ghazali a su utiliser une démarche méthodique et pédagogique visant à démontrer l’échec de l’intelligence de la foi qui a été, à son époque, l’intention principale du Kalâm, et de la Falsafa. Et ceci se passa entre deux moments de crise qu’il a connu dans sa vie. La plupart des analyses écrites à son sujet confondent ces deux moments en un seul évènement. Or, ils sont distincts et n’ont pas la même signification dans la vie de l’homme. Nous avons essayé de comprendre à travers certains indices de l’autobiographie des réalités que Ghazali n’a pas dites afin de reconsidérer ses relations avec le Tasawwuf. Et ceci passe par une analyse distinctive et juste des faits psychologiques et historiques qui ont précédé son départ de Baghdad en 488H/1095. Il paraît alors, après analyse, que l’autobiographie « Al-Munqidh min ad-Dalâl » est écrite dans une restructuration de certains faits et arguments par l’auteur, à des fins démonstratives et apologétiques. L’auteur dévoile ainsi la primauté de sa valeur didactique sur sa portée historique.


Auteur(s) : Saliou NDIAYE
Pages : 95-108
Année de publication : 2013
Revue : Annales du Patrimoine
N° de volume : 13
Type : Article
Statut Editorial : Revue scientifique
Mise en ligne par : NDIAYE Saliou