Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Adh-Dhikr ?Ind As-S?ûfî Shayh Ahmad Bamba (La pratique de l’invocation chez le soufi Cheikh Ahmadou Bamba, article en arabe)

Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké ou Serigne Bamba est né entre 1852 et 1853 (1270/H) à Mbacké Baol, au Sénégal. Grand maître soufi surnommé le serviteur du Prophète, il pratiqua dans un premier temps le wird qâdiriyya et plusieurs autres Wirds, avant d’éduquer ses disciples par sa propre voie. Il eut des démêlés avec l’autorité coloniale française de l’époque. Ainsi, il connut des exils et des privations qu’il considérait comme des épreuves sur la voie de la perfection spirituelle. Il mourut en 1927, en résidence surveillée à Diourbel (au Sénégal). Ses disciples, connus sous le nom de mourides, forment une communauté qui se présente comme une confrérie soufie. Toutefois, les spécificités de cette communauté, dans son évolution spirituelle, sont telles qu’elles inspirent réflexion, notamment lorsqu’elles remettent en question son apparence de confrérie d’Afrique noire à zone d’influence limitée. Il nous a semblé important de reposer cette question dans cette présente étude, en analysant l’une des spécificités de l’approche de ce maître concernant l’invocation de Dieu (adh-dhikr), une pratique spirituelle essentielle. Nous espérons ainsi contribuer à mieux éclairer l’une de ses dimensions peu connues qui semble intégrer, à travers une transcendance universelle, plusieurs confréries. Il nous a semblé alors nécessaire de revenir, dans un premier temps, sur la place du dhikr dans le Tasawwuf, de souligner son évolution vers la litanie avec les confréries avant d’analyser, dans ce domaine, des particularités importantes chez Cheikh Ahmadou Bamba, inconnues des maîtres soufis qui l’ont précédé.


Auteur(s) : Saliou NDIAYE
Pages : 103-109
Année de publication : 2014
Revue : Hawliyyât At-Turât
N° de volume : Volume en arabe n°14
Type : Article
Statut Editorial : Revue scientifique en arabe
Mise en ligne par : NDIAYE Saliou