Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

De l'autorité figurative de l'agonie dans deux romans portugais néo-réalistes: Quando os lobos uivam d'Aquilino Ribeiro et A noite e a madrugada de Fernando Namora

Au Portugal les années sombres de la dictature salazarienne (1926-1968), ont vu se développer le débat sur le rôle assigné à l’œuvre d’art de manière générale. Ainsi, le courant littéraire néo-réaliste a privilégié une conception utilitaire de l’écriture alors que le second modernisme cultivait un art tourné vers des enjeux esthétiques. Les romans néo-réalistes, A noite e a madrugada de Fernando Namora et Quando os lobos uivam d’Aquilino Ribeiro relatent les derniers instants de personnages issus respectivement du monde paysan et de la bourgeoisie rurale. Notre étude porte sur l’autorité du propos tenu in articulo mortis. On essaiera de prouver qu’en contexte de censure multiforme, l’éloquence de l’agonie participe de la posture marginale du mourant, laquelle le soustrait à toute règle sociale. On montrera que le dessein de l’écriture militante du néo-réalisme est d’opposer l’autorité figurative de l’agonie à l’omerta imposé par le régime dictatorial d’António de Oliveira Salazar.


Auteur(s) : Paul Ngor Mack Ndour
Pages : 175-196
Année de publication : 2020
Revue : Langues et Littératures, Revue du Groupe d'Etudes Linguistiques et Littéraires de l'université Gaston Berger de Saint Louis
N° de volume : 27
Type : Article
Statut Editorial : Université Gaston Berger de Saint Louis
Mise en ligne par : NDOUR Paul Ngor Mack